ONE NIGHT WITH HOLLY WOODLAWN

Les Plateaux Sauvages ouvrent leur nouvelle saison avec force, en proposant une nouvelle carte Blanche à Pierre Maillet. Reprises, créations, sortie de résidence, tout vous est servi sur un plateau d’argent afin de découvrir le travail de cet artiste au talent unique. Tout, même du punch, pour la reprise exceptionnelle de One Night with Holly Woodlawn. Un « cabaret-café théâtre-stand up-concert-mélodrame- et les tirets pourraient encore s’allonger » aussi polyforme que cette artiste transgenre avec qui Pierre Maillet nous invite de passer la nuit.

One Night with Holly Woodlawn est un voyage exubérant et sensible dans le New-York de la Factory. Une virée jubilatoire à travers le regard euphorisant de Pierre Maillet, perché sur les hauts-talons de la superstar Holly Woodlawn. Et si il vous semble ne pas la connaître, vous l’avez très certainement chantée ! C’est d’elle dont il est question dans le premier couplet de la cultissime et imprononçable chanson de Lou Reed, Walk on the Wild Side. Muse de la Factory, comédienne dans les films de Paul Morrissey, artiste de cabaret… Cette personnalité que vous ne connaissiez pas, vous voudrez forcément en apprendre davantage rien qu’après avoir passé One Night with Holly Woodlawn.

© Guillaume Béguin / Tristan Jeanne-Valès

Cette performance musicale – interprétée par le groupe français Coming Soon – arrive avec finesse et humour à nous transmettre la voix de cette personnalité marginale sans tomber dans la facilité du biopic. Accompagnée en livePierre Maillet virevolte entre la vie qu’il narre, et la sienne. Sommes-nous dans le New-York des années 70 ou dans la chambre d’enfant de Pierre Maillet qui se met à fantasmer de ses idoles ? Riche, complexe mais terriblement accessible, cette création ne se moque pas de nous malgré une esthétique volontairement cheap. Au détour d’une chanson, Pierre Maillet nous ramène à l’immense solitude de cette personnalité, aux tragédies de ces années Sida et nous révèle ainsi la réalité derrière le fard et les paillettes. Sans jamais insister, il sème des légères suspensions d’émotions avant de nous cueillir de nouveau par le rire.

One Night with Holly Woodlawn est une de ces rares pièces à la générosité débordante, qui nous rappelle que le théâtre n’a besoin que de trois fois rien pour être exceptionnel.

About the author