ANTIGONICK

Antigonick est une nouvelle adaptation de la pièce de Sophocle, traduite par l’auteur non moins connu Édouard Louis qualifiant cette réécriture de « déchirante » et « radicale ». Il n’en fallait pas moins pour attirer l’attention de la SSPA. La pièce de Anne Carson varie entre une écriture à la lame politique aiguisée, et un univers parfois trop intellectuel et pompeux. L’autrice maintient tout de même l’équilibre pour créer une adaptation agréable, avec des passages de véritable grâce.

“Qu’ils soient bénis ceux dont la vie n’a pas
une saveur infecte
mais si les dieux font trembler votre foyer
alors la ruine arrive
et la ruine alors ne vous quitte plus
elle vient résonner à travers les générations
elle enveloppe la nuit noire
saturée par le sel des fonds marins
et tout votre littoral dévasté en gémit”

Tous les personnages de la tragédie grecque sont présents, plus Nick qui sera sur la scène durant tout le déroulement de la pièce à mesurer les choses. Personnage entièrement silencieux, Nick n’a de piste de lecture que la signification de son nom. « Une brèche », ou encore « juste à temps », « le trou, la prison » et encore d’autres possibilités de lecture précisée en amont de la pièce. Chacun.e se fera son propre diagnostique sur la présence de Nick dans cette histoire, tout comme les multiples références à Hegel, Brecht ou Beckett. L’écriture se distancie régulièrement de la tragédie, comme pour commenter leur situation. Même si l’on peut comprendre la densité de sens qu’apportent ces références, cette richesse laisse un poids derrière elle.

Malgré cela, Anne Carson tranche dans la tragédie originale afin d’en délivrer une version écourtée, vive et vindicative. Antigone apparaît davantage comme une activiste politique, l’acte l’emporte sur les émotions. La grande qualité de son écriture est son ambivalence, à la fois concise et très imagée. La lecture en est très agréable et il est toujours plaisant de retrouver le personnage d’Antigone, sans pourtant pouvoir s’empêcher de se demander ce que cette adaptation a pu apporter en plus.

Antigonick, Anne Carson, L’Arche Éditeur, 13 euros.

About the author